[P1M] Georges Meis relaie Maréchal à Tintigny

A propos de l'équipe
 15 avril 2016

Renforcé, rajeuni, avec un nouveau coach, Tintigny repart en P1 avec des nouvelles ambitions et l’espoir d’être épargné par la poisse.

Après une saison décevante, marquée par une succession de blessures, les Tintignolais du président François Maréchal ont hésité à continuer leur aventure en P1. Rion, Ansay, Heneffe et Froment, blessés chacun à leur tour, ont payé un lourd tribut à leur passion pour le basket et ont obligé Tintigny à rappeler des joueurs qui, au départ, n’avaient pas l’intention de se retrouver en P1. C’est ainsi que Dominique Antoine, Denis Maréchal ou encore Amaury Demoulin ont dû reprendre du service.

Les Gaumais repartiront en septembre avec une équipe renforcée. Le capitaine de Chantemelle, Mathias Hissette, a d’ores et déjà apposé sa signature sur un document de transfert et un autre joueur est annoncé, alors que l’effectif de l’année dernière reste à bord du navire vert. Quelques jeunes du cru viendront se joindre au groupe, afin de rajeunir une moyenne d’âge qui se rapprochait de celle des papys rullots, aujourd’hui définitivement disparus du paysage de la P1.

L’opportunité Georges Meis

« Nous serons plus forts que lors de la dernière saison et nous pouvons espérer être épargnés par la malchance, note François Maréchal, qui a cumulé les fonctions de président et de coach lors de la défunte saison. Expérience qui prendra fin puisque Georges Meis prendra l’équipe en mains. « Je faisais fonction de coach, continue le président, mais mes occupations ne me permettaient pas d’assurer les entraînements. Quand j’ai appris qu’un coach qui avait mené son équipe aux play-off était sur le marché, je n’ai pas hésité. Georges Meis est venu donner un entraînement et a marqué son accord pour reprendre l’équipe en mains. »

Avant même la demi-finale des play-off, perdue avec les honneurs contre Rulles, le comité des Nuts avait signifié au jeune coach qu’il ne serait pas reconduit. Georges Meis a accepté la décision avec beaucoup de dignité, mais, à travers les lignes de son discours transpiraient frustration et déception. La proposition tintignolaise est arrivée au bon moment pour lui permettre de poursuivre sa jeune carrière de coach en P1.

Source: L’Avenir du Luxembourg

 


[mashshare]